UNE EQUIPE POUR REPONDRE A VOS QUESTIONS

L’équipe des Net Angels rassemble des bénévoles disponibles pour dialoguer sérieusement ici ou ailleurs sur toutes questions concernant la foi, la vie ou la société.

Vous pouvez nous écrire à : LesNetAngels@gmail.com

Jésus et Aïssa ('Issa)

Les musulmans développent tout un discours sur Jésus : "Jésus n'est pas fils de Dieu", "Jésus est prophète de l'islam", "Jésus n'est pas mort sur la croix" (cf. article dédié), etc. Que leur répondre ? Hé bien tout simplement que le Jésus de l'histoire, celui de la foi chrétienne (nommé Yasu'a en arabe, يسوع, par les arabes chrétiens, depuis toujours), n'a rien à voir avec le Jésus de l'islam, nommé Aïssa (ou 'Issa ou ʿĪsā).

Et donc oui, dans ce sens Aïssa n'est pas le fils de Dieu, le vrai Dieu, celui d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, de même que Jésus n'est pas le fils d'Allah, le Dieu de l'islam. Jésus n'est pas prophète de l'islam, c'est Aïssa qui l'aurait été. Et de même, Aïssa n'est pas mort sur la croix, c'est Jésus qui est mort sur la croix, ressuscité et vivant à jamais.

Car Aïssa est un personnage de fiction inventé par les auteurs du Coran, et qui n'a quasiment rien à voir avec Jésus (Yasu'a en arabe). D'ailleurs, il n'a pas le même nom, et ce n'est pas un hasard. La figure d'Aïssa est un mélange particulièrement peu développé de quelques maigres récits apocryphes antiques, tous hérétiques (gnostiques, notamment), recopiés ou adaptés dans le Coran. Elle ne partage quasiment rien avec Jésus (Yasu'a en arabe), si ce n'est le fait d'avoir eu une mère portant le même nom, "Marie" (sachant que la Marie du Coran est-elle aussi un personnage de fiction).

Bref, Aïssa est un imposteur qui n'a jamais existé, et qui apparaît d'un seul coup dans l'histoire avec l'irruption de l'islam. Aïssa n'avait laissé auparavant aucune trace dans l'histoire des hommes, aucun enseignement, aucun texte, aucun disciple, aucune école de pensée, aucune croyance, aucun vestige, aucune inscription, aucun monument, aucune représentation et aucune mention à lui dans quelque texte que ce soit avant l'islam.

Bref, Aïssa est non seulement un imposteur, mais une imposture. Si l'on veut savoir qui est Jésus (Yasu'a en arabe), il faut le demander aux chrétiens, particulièrement aux chrétiens arabes, ils le connaissent très bien, ils le connaissent en vérité depuis le 1er siècle, bien avant l'invention de l'islam et l'invention d'Aïssa. Car malgré tous les efforts de l'islam pour éradiquer le christianisme arabe (authentiquement arabe, comme le sont les bédouins), il subsiste toujours et encore aujourd'hui des chrétiens arabes, qui vivent de la vraie Vie, celle que donne par Yasu'a, le vrai Jésus.