UNE EQUIPE POUR REPONDRE A VOS QUESTIONS

L’équipe des Net Angels rassemble des bénévoles disponibles pour dialoguer sérieusement ici ou ailleurs sur toutes questions concernant la foi, la vie ou la société.

Vous pouvez nous écrire à : contact@lesnetangels.com

La causalité dans le mouvement

L’univers est en mouvement. Or, il n’y a que deux choses qui peuvent produire un mouvement : soit un mouvement antérieur (antérieur logiquement, même s’il est simultané chronologiquement), soit la liberté. Par exemple, le mouvement de l’eau qui bout est causé par le mouvement antérieur de la température de l’eau (qui augmente), lui-même causé par le mouvement de la température de la plaque, lui-même causé par le mouvement de l’électricité, etc. : chaque mouvement est causé par un mouvement antérieur. Ou bien : je décide de me déplacer ; c’est un mouvement libre. Et un être libre capable de se mouvoir lui-même est aussi capable de mouvoir d’autres êtres : je peux allumer la plaque de cuisson. Comment, dès lors, expliquer le mouvement de l’univers ?

Les scientifiques remontent toujours plus loin dans la chaîne des causes. Avant le Big Bang, il y avait ceci, cela… Le mouvement de chaque état s’explique par le mouvement de l’état antérieur.

Mais d’où vient le premier mouvement ? Peut-on remonter infiniment dans la chaîne des causes ? Deux hypothèses se présentent alors : ou bien il n’y a pas de premier mouvement, l’univers étant infini et éternellement en mouvement ; ou bien il y a un premier mouvement qui, n’étant pas causé par un mouvement antérieur, ne peut être causé que par une volonté libre. Si l’on n’en reste à la seule étude de la causalité par le mouvement, on a deux hypothèses tout aussi valables rationnellement l’une que l’autre : ou bien l’univers est infiniment en mouvement, ou bien il y a un Premier Moteur libre, capable d’avoir de lui-même mis en mouvement l’univers à partir de l’immobilité. Peut-on trancher entre les deux hypothèses ? C’est l’objet de l’onglet suivant : ‘La causalité dans l’être’.